L’occlusion dentaire anormale entraine souvent douleurs aux mâchoires ou aux cervicales, bruxisme ou migraine. 20 à 25% de la population seulement ont une occlusion normale. Comme la malocclusion peut engendrer des problèmes de santé en général, il ne faut donc pas la négliger. Que le trouble dont vous souffrez soit un désalignement, un chevauchement ou un avancement des dents, il nuit toujours à l’apparence des dents et surtout à leur fonctionnement. Découvrez les différents types de traitements pour corriger la malocclusion.

D’abord, c’est quoi une occlusion dentaire normale ?

Pour savoir que vous souffrez d’une malocclusion, il faut d’abord comprendre c’est qu’est une occlusion dentaire normale. On entend par une bonne occlusion quand les dents sont serrées, c’est-à-dire que les dents du haut recouvrent les dents du bas. Les dents du maxillaire supérieur doivent s’emboîter parfaitement avec celles de la mandibule. D’un côté, les dents antérieures doivent se toucher et avoir le pouvoir de guider la mâchoire du bas lors des mouvements à gauche, à droite et en avant. D’un autre côté, les dents postérieures doivent se toucher à la fin de la fermeture de la mâchoire en faisant un mouvement vertical.

Les différents types d’occlusion dentaire anormale

Le traitement d’une malocclusion varie en fonction de son type et de sa gravité. On distingue la supraclusion, l’infraclusion, l’articulé inversé et la surocclusion. On parle de supraclusion quand les dents supérieures masquent les dents inférieures surtout au niveau des incisives et des canines. L’infraclusion ou la béance dentaire, quant à elle se définit par les dents supérieures qui ne sont pas en contact avec les dents inférieures.

On distingue la béance antérieure, la béance molaire et la béance totale. L’articulé inversé est la malocclusion définie par des dents du bas qui recouvrent les dents du haut. Enfin, la surocclusion est désignée par une ou plusieurs dents subissant une force trop importante. Si on ne la traite pas, elle risque de provoquer l’usure de l’émail ou encore le syndrome de Costen. D’autres symptômes peuvent aussi apparaitre comme une mastication douloureuse, des problèmes de déglutition, un blocage de la mâchoire, une sensibilité des dents ou encore un claquage au moment d’ouvrir la bouche.

Les différents traitements d’une occlusion dentaire anormale

Le traitement d’une occlusion dentaire anormale est un traitement d’orthodontie ayant pour but d’aligner les dents afin d’améliorer l’apparence et leur fonctionnement. Les dentistes utilisent soit des appareils amovibles, des appareils orthodontiques fixes à multi-attaches ou des gouttières d’alignement amovibles et invisibles pour traiter la malocclusion. Ces dernières fonctionnent de la même manière que les appareils dentaires fixes. A noter que ce type de traitement n’a pas d’impact sur l’esthétique du sourire.

Quant aux appareils amovibles, on distingue les appareils de rétention, les extenseurs de palais et les dispositifs de traction craniocervicale. En ce qui concerne les appareils orthodontiques fixes à multi-attaches, ils sont dotés de boitiers apposés sur chaque dent et d’un fil de l’arc qui les relie.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.